Nu féminin assis par Amedeo Modigliani

La Peinture française

Parmi les grandes écoles de peinture, la peinture française est d’une grande notoriété. Son influence, son histoire et ses productions ont fait d’elle une référence, aux côtés de la peinture italienne, de la peinture flamande et de la peinture hollandaise.

Il était une fois la peinture française

 

La peinture sur le territoire français est apparue pour la première fois à l’époque romaine, à travers des peintures murales. Les premières manifestations sont données dans l’art préhistorique.

Au Moyen Âge également, ce sont les peintures murales qui vont marquer ces premières manifestations. Cependant, à la Renaissance, un nouveau mouvement est posé, les modèles italianisants sont les nouvelles références que la peinture française suit.

Oeuvre d'Eustache Le Sueur. La réunion d'amis
Peinture baroque. « La réunion d’amis » par Eustache Le Sueur

Ce n’est qu’à partir du XVIIe siècle que la peinture baroque française commence à se faire une place, avec l’apparition de Nicolas Poussin et Le Lorrain sur le devant de la scène. Le Rococo quant à lui va apparaître au XVIIIe siècle.

Le XIXe siècle : Siècle de la grande peinture française

 

Le Serment des Horaces par Jacques-Louis David
Néoclassicisme. « Le Serment des Horaces » par Jacques-Louis David

Le XIXe siècle est réputé comme étant le siècle de la grande peinture française, à travers diverses techniques selon les périodes. On voit alors apparaître le néoclassicisme avec Joseph-Marie Vien, Jacques-Louis David, Antoine Jean Gros et Dominique Ingres.

Oeuvre d'Eugène Delacroix
Romantisme. « La mort de Sardanapale » par Eugène Delacroix

On voit également apparaître : le romantisme avec Théodore Géricault et Eugène Delacroix. Le réalisme apparait avec : Jean-Baptiste Corot, Gustave Courbet et Jean-François Millet et l’impressionnisme est marqué par : Camille Pissarro, Édouard Manet, Edgar Degas), Paul Cézanne, Claude Monet, Auguste Renoir , Armand Guillaumin et Frédéric Bazille (1841 – 1870) , Gustave Caillebotte, Berthe Morisot.

Femme debout par Georges Pierre Seurat
Pointillisme. « Femme debout » par Georges Pierre Seurat

Et enfin, on voit apparaitre le pointillisme avec Georges Seurat et Paul Signac.

La peinture française à l’issue du XXe siècle

 

Avec l’avènement du XXe siècle, la modernité s’impose dans l’art de la peinture. Les tendances contemporaines commencent alors à se remarquer dans les manifestations de la peinture française. Place alors au post-modernisme en France, à l’art concret et à l’abstraction lyrique. Nombreux sont alors les mouvements artistiques qui voient le jour à Paris, c’est également à cette époque qu’est établie l’école de Paris, qui désigne le regroupement d’artistes : André Lhote Juan Gris Marc Chagall et Maurice Boitel.